L'édito du capo ! Novembre 2020

Tristes tropiques

 

Je ne sais s'il faut être résigné, apitoyé ou révolté, mais une chose est sûre sinon certaine, notre ami le grand méchant covid à bel et bien opéré une nette fracture au sein de notre population. J'écouais il y a peu une amie m'expliquer à propos du reportage fraîchement sortit Hold Up (de Pierre Barnérias) qu'un médecin avait dit à l'une de ses connaissances que le documentaire étant truffé de contres vérités il ne valait pas la peine d'être vu. Pas de soucis, néanmoins quand j'étais plus jeune au temps jadis j'avais moi même un pote qui affirmait mordicus que le groupe de rap NTM représentait l'Alpha et l’Oméga de ce que peut être la bonne musique. Bon vous imaginez bien le drame si je m'étais aventuré à stopper mes pérégrinations musicales à une affirmation aussi simpliste...

 

Personnellement, mais je suis certainement un maillon faible et mal élevé de ce fichu système, il me plaît ce docu, qu'il soit vrai - d'un bout à l'autre - ou non, certes c'est une question importante, mais dans tous les cas je suis super content de voir et revoir le merveilleux montage de la première demie heure où l'on admire bien comme il faut nos copains plus que paumés de notre gouvernement déliquescent affirmer et infirmer dans tous les sens et contres sens des propos qui insinuent tout et leur contraire. Pour un peu c'est du pur Orwell, un vrai remake de 1984. Un authentique  bonheur vous dis-je.

 

Néanmoins épidémie réelle ou supposée, fracture il y a. Et puis question liberté, ferme ta g.... et mets ton masque ! L'avantage là dedans c'est qu'on a pas même besoin de réflèchir, comme des gosses on suit les conseils des plus malins, de la bande à Manu, des gentils donc, de ceux qui sont du bon coté, de celui de la police, grâce à qui évidemment rien ne serait possible et à laquelle bien sûr on renvoie l'appareil sous la forme d'une super loi encore plus liberticide que celle sur l'urgence sanitaire. Je me rappelles d'un collègue éditeur qui me disait il y a tant d'années maintenant "les forces ne sont pas celles de l'ordre mais celles du Kapital", mon Dieu c'est dire s'il avait raison.

 

Alors je sais bien que l'histoire est cyclique, que les révolutions éclatent lorsque le tambour est plein, puis que comme à chaque coup ça lessive sec, dans le chaos et la torpeur, afin de bien redistribuer les cartes. Mais là j'aimerai simplement qu'on arrive à la fin des rotations afin qu'on puisse un peu nous ficher la paix le temps que ça sèche. Parce que plus ça va et plus l'ambiance est délétère.

 

Il faut avouer qu'il y a déjà pas mal de sdf en France, pas la peine, enfin c'est mon humble avis, d'y adjoindre en deux temps, trois mouvements toute une pléiade de commerçants et de restaurateurs ruinés par des mesures démesurées.


Biopop maraichage biologique diversifié sur petite surface, inspiré par les techniques de production dites en sols vivants. Vente directe à la ferme, principalement les vendredi et samedi. Fruits et légumes habituellement 35% moins chers qu'en magasins.