Détente, soleil, farniente, mais pour combien de temps ?

Qu'on se le dise le pire est derrière nous. Fini la psychopathologie de la peur ambiante, du serrage de pattes, du bisou sur la tête des gamins, soupçonnés d'être les vecteurs cachés de la transmission mortelle, les lèvres serrées et l'angoisse plein les boyaux. Pour le gros de la masse le mal s'en est détournée de notre espèce et cela restera une période étrange, peu commune, un événement à la fois marquant par sa double temporalité : courte pour la durée, quelques mois, semaines de stress, et longue par l'inconfort lié à l'isolement.

 

Toutefois la vie reprend une fois encore le dessus et tout semble n'être que mauvais souvenir. On verra ce que nous réserve la rentrée, il semble toutefois que le gouvernement à plus d'un tour dans son sac pour continuer à nous punir face à une situation dont nous ne sommes pourtant que les premières victimes. On peut percevoir à certaines allocutions que notre les retrouvailles du peuple avec son autonomie semble les hanter, certainement ont-ils apprécié de tenir la bride encore plus fort qu'à l'accoutumé, un certain aura su immerger de leurs entrailles les entrainant plus loin encore dans la violence et la persécution liberticide des masses. Après tout le pouvoir corrompt, alors maintenant qu'ils y ont goûté avec force et sans limite, il est à prévoir que le sang boue de nous entraver à nouveau et au plus vite sous le joug de leur intempérance.

 

Mais ne soyons point oiseau de mauvais augure, peut être que tout enfin se réglera dans la paix, l'amitié et la fraternité. Le moment présent est merveilleux, pourquoi s'en priver. Le Gard avec sa garrigue, ses montagnes et ses plages, n'y a t-il pas là de quoi être heureux en ces jours de chaleur, tout le monde trouvera bien sa place sous un tel enchevêtrement de territoires disparates certes mais dont tous se complètent finalement au travers d'un maillage des plus merveilleux.

 

Alors bonnes vacances à tous en espérant qu'un petit épisode de canicule nous débarrassera des derniers vestiges de ce vilain virus si méchant pour la vie communautaire.

 

Amusez vous bien,

 

                                                                                                                                                                                                        KW.

 


Biopop du maraichage biologique diversifié sur petite surface, des fruits et légumes de saison, une vente directe sur l'exploitation, des produits cueillis le jour de leur commercialisation, des prix directs habituellement 30% moins élevés qu'en surfaces spécialisées. Le tout sur Saint-Chaptes, petite ville située à 15 mn de Nîmes et Uzès, et 25 mn d'Alès.